Accueil Actualités Sénégalaise Ce pauvre gueux revêtu de la République du Sénégal (Par Pathé Guèye)

Ce pauvre gueux revêtu de la République du Sénégal (Par Pathé Guèye)

64
0

« Je serai le président de tous les Sénégalais»

Un ancien petit, petit président du Sénégal

Subitement, les éblouissants réverbères de la République du Sénégal s’éteignent! El Hadji Sidy Lamine Niasse vient de quitter ce bas-monde…

Cette triste nouvelle, faut-il se l’avouer, remue au plus profond de nous autres des faits, des gestes et des phénomènes chaotiques ou macabres envahissant le pays. En même temps, elle fait retentir, n’en déplaise aux hilares vautours politiques en fête,  le combat éternel qu’El Hadji Sidy Lamine Niasse menait jusqu’à son dernier souffle contre les piétinements sourds, les humiliations sournoises, les durs coups bas, les blessures profondes, les trahisons traumatisantes, les détournements ostentatoires, la corruption de profit et de survie, la honteuse arrogance permanente des gouvernants. Ces scènes de brutalité extrêmes que perpétue au quotidien l’actuel pauvre gueux revêtu de la République, ignorent et arrachent du Peuple sénégalais ses joies, ses peines, ses économies, ses souffrances, ses grandeurs, ses rêves, ses besoins, ses aspirations, pour tout dire sa dignité.

Avec grande surprise, El Hadji Sidy Lamine Niasse vient de quitter ce bas-monde, disais-je! Et notre Prince pâlot, pourtant réhabilité dans un passé si proche au détour d’une péripétie où il a bien broyé du noir, a manqué encore d’élégance et de prendre de la hauteur pour souligner cette grande perte qui a ébranlé toute une nation. En s’empressant d’exprimer sa compassion, il s’est malheureusement mis dans la peau d’un revanchard attitré pour débagouler ce tweet aux allures très méprisantes: « J’ai appris avec émotion la disparition de Sidy Lamine Niasse, grand nom de la presse sénégalaise, témoin actif des mutations et des luttes démocratiques de notre société. Ma compassion à sa famille, au groupe Walfadjri et à la presse du Sénégal. Qu’il repose en paix.».

NON, mille fois NON

Sidy Lamine Niasse n’a pas été seulement «un grand nom de la presse sénégalaise»,

Mais un entrepreneur dévoué qui a su donner et/ou redonner une existence digne et exemplaire, une voix retentissante à des milliers de Sénégalaises et Sénégalais.

NON, mille fois NON

Sidy Lamine Niasse n’a pas été un «témoin actif des mutations et des luttes démocratiques de notre société»,

Mais un ACTEUR convaincu, un valeureux résistant au-devant des grands rendez-vous historiques pour un Sénégal digne, grand, fort, et respecté.

NON, mille fois NON

Sidy Lamine Niasse n’appartenait pas seulement à «sa famille, au groupe Walfadjri et à la presse du Sénégal»

Mais à la Nation sénégalaise toute entière, voire à l’Humanité,

Destinataires logiques de tout sincère élan  de compassion

OUI, «qu’il repose en paix»,

Mais avec la reconnaissance bien méritée que lui doit le Peuple sénégalais, debout,

Car la lumière du triptyque (Citoyen, Cheikh et Entrepreneur) qui se confond en Sidy Lamine Niasse fait de l’homme un modèle de vie significatif pour toujours dans un processus de reconnaissance infinie!

Car un grand État ayant à son sommet par un vrai homme d’État doit savoir et pouvoir, en cette douloureuse circonstance, s’agenouiller sans distinction aucune devant tout illustre et distingué CITOYEN!

Dommage et Hélas! L’élégance, la reconnaissance, le pardon, le respect des engagements ne font pas souvent partie du petit vocabulaire d’un pauvre gueux revêtu qui se la coule douce en profitant des délices trompeurs du pouvoir obtenu par défaut d’un peuple capable la tête haute de ravaler sa salive pour la sauvegarde de son existence. Chose certaine, le pauvre gueux revêtu du Sénégal ignore également que si les marques du fouet disparaissent, la trace des injures, jamais! De ce fait, ses vils ménestrels le forceront en vain à faire semblant en pensant que personne n’a jamais rien compris ou tout le Sénégal a tout oublié de ce qu’avait enduré dignement le doyen Sidy Lamine Niasse. Pouah! Seules l’hypocrisie et la perfidie sont dans le fond les ceintures qui tiennent le pantalon de cet homme à ranger rapidement dans les placards de l’histoire politique du Sénégal.

Niass coumba abdallah! Que le Tout Puissant te couvre de Sa débordante miséricorde, puisse t’ouvrir les portes de son Firdaws et nous laisse la force et la vie suffisantes pour continuer ton mémorable combat fièrement imbibé d’honneur et de grandeur…

Pathé Guèye- Montréal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here